Evolution

L’évolution de la maladie de Menière est variable et imprévisible. Au début de la maladie, les symptômes fluctuent, et les périodes de crises surviennent avec une fréquence très variable (de quelques crises par an à plusieurs crises par semaine), sur une durée pouvant aller de 5 à 20 ans. Les périodes sans crise (rémissions) surviennent spontanément, et chez certaines personnes, elles peuvent durer longtemps, jusqu’à plusieurs années.

Avec le temps (plus ou moins long), les crises de vertiges s’atténuent et deviennent de plus en plus rares, avant de cesser.

Néanmoins, des complications peuvent persister, et certaines personnes souffrent à terme d’une perte d’audition définitive plus ou moins importante, et/ou de troubles de l’équilibre quasi permanents (sentiment d’instabilité, de flou, voire d’ébriété).

Quant aux acouphènes, ils sont très fluctuants : ils atteignent souvent leur maximum pendant les crises mais ils peuvent aussi aller et venir en continu. Ils ne constituent parfois qu’une simple gêne, mais ils peuvent être insupportables pour certaines personnes. Ils persistent parfois à long terme et sont souvent considérés comme la manifestation la plus gênante de la maladie de Menière.

 

 

Source : www.orpha.net