Examens

Tests audiométriques

Au cours de la maladie de Menière, lors des crises, la personne perçoit moins bien les sons graves du côté de l’oreille atteinte. Au début, cette anomalie régresse après les crises. Si les crises se répètent, cette perte d’audition peut persister entre les crises, et peut même augmenter d’une crise à l’autre. Pour déterminer l’importance de la baisse d’audition, des tests auditifs sont réalisés :

– l’audiométrie tonale qui détermine les fréquences des sons que la personne ne peut plus entendre (aigus ou graves) et le niveau sonore en dessous duquel elle n’entend plus les sons.

– l’audiométrie vocale qui permet d’évaluer le retentissement de la perte d’audition sur la compréhension des mots et donc sur la vie quotidienne.

Test audiométrique

Test audiométrique

 

Epreuves vestibulaires

L’exploration du système de l’équilibre, le système vestibulaire, localisé au niveau de l’oreille interne, est fondée sur différents tests. Leur objectif est de rechercher entre les crises une anomalie de fonctionnement du système vestibulaire liée à la maladie de Menière.

Ces examens sont de différents types et sont en particulier basés sur l’étude des mouvements des globes oculaires. En effet, le système vestibulaire avec les canaux semi-circulaires a un rôle direct dans la commande des mouvements des yeux, afin de stabiliser en permanence le regard, quels que soient les déplacements de la tête dans l’espace. Lorsque ce système ne fonctionne plus correctement, un mouvement anormal des yeux (le nystag- mus) apparait.

-L’examen vidéonystagmographique (VNG) permet l’enregistrement des mouvements des globes oculaires par des caméras vidéos fixées sur un masque adapté sur le visage de la personne examinée. Cet examen recherche en particulier un mouvement anormal des yeux au repos (en l’absence de stimulation de l’oreille interne) : le nystagmus spontané dont la présence témoigne d’une atteinte du système vestibulaire.

Lors de l’examen VNG, différents tests sont également effectués pour apprécier le fonction- nement de l’oreille interne, en enregistrant le nystagmus provoqué par la stimulation de l’oreille interne.

Un VNG

Un VNG

– Epreuves rotatoires : en faisant tourner plus ou moins rapidement le fauteuil d’examen.

Fauteil rotatoire

Fauteil rotatoire

 

– Epreuves caloriques : en introduisant successivement de l’eau chaude et de l’eau froide dans chaque oreille. Ce test peut être un peu désagréable mais il est indolore, et la sensation vertigineuse induite s’estompe habituellement en quelques minutes. Il est important pour évaluer le niveau d‘atteinte de l’oreille interne.

D’autres tests sont disponibles pour évaluer le système vestibulaire.

Epreuve Calorique

Epreuve Calorique

– Verticale visuelle subjective : on demande à la personne qui est dans l’obscurité de placer une barre en position strictement verticale. L’atteinte de certains capteurs de l’oreille interne peut se traduire par une mauvaise situation de la verticale, qui explique certains symptômes : instabilité.

– Potentiels évoqués otolithiques : cet examen permet d’étudier le fonctionnement du vestibule grâce à l’enregistrement de l’activité des muscles du cou en rapport avec la stimulation de certains capteurs vestibulaires.

 

Les potentiels évoqués auditifs (PEA)

La mesure des PEA permet d’étudier l’activité électrique du nerf auditif et du cerveau en réponse à un signal sonore. Cet examen se pratique dans une cabine insonorisée avec un casque, les oreilles étant stimulées successivement par des sons brefs (20 clics par seconde environ). L’enregistrement se fait par des électrodes placées sur la peau derrière l’oreille et au niveau du front et du menton. Cet examen est indolore et se fait sans participation directe de la personne. Il est surtout utile pour détecter certaines anomalies du nerf auditif qui donnent des symptômes proches de ceux de la maladie de Menière, en particulier en cas de suspicion de lésion évolutive comme le neurinome de l’acoustique.

Imagerie médicale

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est souvent nécessaire pour vérifier l’absence d’autre cause de vertige dont les symptômes peuvent être comparables à ceux de la maladie de Menière comme les tumeurs des voies auditives (surtout le neurinome de l’acoustique).

IRM

IRM